Institut für Sozial- und Gesundheitspsychologie

Mariahilfer Straße 88a/1/6

1070 Wien


T: (+43) 1 786 18 10 

F: (+43) 1 786 18 10-77

E: office@isg.co.at

 

“Ne pas juste leur dire que fume c’est mal“ PDF Drucken E-Mail
L'essentiel, November 2010

Les scientifiques, issus de dix pays de l'Union européenne, recommandent de responsabiliser les adolescents. «L'objectif ne doit pas être de dire aux adolescents ce qu'ils ont à faire, mais de leur laisser prendre leur décision», écrivent les chercheurs de l’étude du programme paneuropéen Access. «Si vous leur dites juste que fumer c'est mal, vous les marginalisez au sein de la société», a expliqué lors d'une conférence de presse le psychothérapeute Sebastian Bohrn-Mena, qui lance un programme destiné aux adolescents autrichiens, les plus accros à la cigarette de toute l'UE.

Dans la petite république alpine, on compte 25% de fumeurs chez les jeunes de 15 ans et 50% chez ceux de 17 ans. «Notre objectif doit être d'abandonner cette lanterne rouge. Il faut se demander pourquoi les jeunes commencent à fumer», a souligné Othmar Karas, député européen conservateur et président de l'organisation caritative autrichienne Hilfswerk.

De bons chiffres au Luxembourg

Au Luxembourg, la consommation de cigarettes chez les jeunes a baissé par rapport à 1998. Chez les 11-18, ils étaient 19% à confier fumer régulièrement. Selon une étude réalisée par l'institut TNS-Ilres pour le compte de la Fondation luxembourgeoise contre le cancer, ils n’étaient plus que 9% en 2010. L’âge moyen de la première cigarette a aussi baissé : de 12,8 ans en 1998, il est passé à 13,9 ans en 2010.

Les scientifiques européens préconisent de multiplier les contacts directs avec les ados dans leurs lieux de vie (écoles, clubs sportifs, discothèques..), en plus des traditionnelles campagnes publicitaires à la télévision ou sur internet. Selon l'étude d'Access, il faut aussi rendre plus attractifs les programmes pour arrêter de fumer, quitte à user des mêmes outils marketing que les industriels du tabac (bons d'achats, cadeaux ...).

Pour M. Karas, il ne faut pas compter sur une interdiction prochaine du tabac dans toute l'Union européenne pour appuyer ces initiatives: «je ne vois pas de majorité pour cela en ce moment», a-t-il relevé.

(Artikel als PDF herunterladen)

 
http://deutsche-edpharm.com/viagra/